Stratégie | 14/01/2015

L’optimisation off site : troisième étape d’un référencement réussi

Vous avez terminé d'optimiser vos textes, titres et balises ? Il est temps d’attaquer la dernière étape de votre stratégie de référencement : l’optimisation off page ou off site.

Eh oui, c’est bien beau d’optimiser ses balises et de créer du contenu intéressant, mais si personne ne vous lit, votre effort est vain ! Découvrez les rouages du 3ème et dernier pilier d’un référencement réussi. 

 

A quoi sert l'optimisation off page?

 

Tout comme pour un magasin ou une boutique, une fois l’agencement et la décoration finalisés, un site internet a besoin de se faire connaître du grand public. Comment faire cela ? Eh bien tout simplement en planifiant une stratégie de liens efficace. 

Pour mieux comprendre, revenons-en au robot de Google, déjà mentionné dans notre article sur l’optimisation on site. En plus d’examiner les « zones chaudes » d’une page, GoogleBot parcourt aussi tous les liens ou backlinks présents sur votre site. Il se promène ainsi de lien en lien, en passant d’un site à l’autre en fonction de leur maillage. Les backlinks peuvent être vus comme des ponts qui raccordent toutes les pages du web, d'où leur grande importance pour une bonne visibilité sur Google. 

Mais  pour exister aux yeux de Google et des internautes, vous devez travailler trois concepts primordiaux :

- La notoriété : ce concept est lié à l’e-réputation. Peu importe votre secteur d’activité, il est nécessaire que votre nom marque les esprits d’une manière positive. A quoi bon être en première position dans les moteurs de recherche si vous avez une mauvaise réputation en ligne ? Vous devez travailler votre image sur internet et sur tout autre support de communication. 

- L'autorité: Google a établi une note de 0 à 10, nommée Pagerank ou PR, pour classer les sites sur la SERP. On a souvent attribué le Pagerank à la popularité, cependant il permet plutôt de mesurer l'autorité. En effet, plus de backlinks pointent vers votre site, plus il sera jugé comme une référence. Vous aurez alors davantage de possibilités de remonter dans les résultats, mais encore faut-il que ces liens soient de qualité. 

Notez que depuis 2013 le PR n’a pas été actualisé par Google, on ne peut donc pas s’en tenir qu’a cette variable. Pour la mise en place de votre stratégie de lien, vous pouvez aussi analyser des paramètres tels que le « trust flow » qui fait référence à la qualité/confiance des backlinks qui pointent vers votre site et le « citation flow » qui est un indicateur du nombre de liens entrants. 

- La popularité : elle fait plutôt référence au trafic qu’il y a sur votre site. Elle est bien évidement liée à la notoriété et à l’autorité, puisque plus un site aura de liens qui pointent vers lui, plus il aura de visites et meilleure sera sa notoriété. 

Pour illustrer ces trois concepts, Matt Cutts, numéro 1 de la cellule anti-spam de Google, fait la comparaison suivante :

Les sites pornos comptent un énorme trafic, ils sont donc très populaires, cependant ils ne sont pas très appréciés par Google puisque très peu de liens pointent vers eux. Au contraire, les sites d’institutions ne sont pas très populaires car ils sont peu visités, mais étant des autorités dans leur domaine, ils bénéficient de nombreux liens pointant vers eux. 

 

Comment se faire connaître? 

 

Comme vous pouvez le constater, la création de backlinks a une grande importance dans l’optimisation off site. A vous de combiner intelligemment les différentes façons d’en obtenir.

Le linkbaiting : la construction naturelle de liens

Cette méthode est la plus authentique pour obtenir des liens. Elle se base principalement sur la qualité de votre contenu. Celle-ci motive les internautes à créer des liens entrants vers votre site d’une manière spontanée. Rappelez-vous toujours que le meilleur backlinks est celui qui vient à vous naturellement

Le netlinking : faites croître votre trafic

Il s’agit de la mise en place d’une stratégie sur le long terme pour obtenir des liens de qualité. On insiste bien sur le mot « qualité » puisque ce sera inutile de faire pointer des liens peu qualitatifs vers votre site. Il est préférable d’avoir quelques bons backlinks, plutôt qu’une grande quantité inutile. Pensez à varier les sources et ne bombardez pas votre site en une seule fois, en résumé faites ça d’une façon naturelle afin de ne pas attirer la foudre de Google. 

Communiqués de presse et annuaires : la voie facile des backlinks

Ces sites vous permettent d’obtenir des liens entrants d’une façon très simple, cependant ils ne sont pas jugés de très bonne qualité. Ne vous limitez donc pas à cette unique option. 

Pensez à varier l’ancre de lien, c'est-à-dire la phrase qui sert d’accroche. Utilisez par exemple « achetez un vélo d’occasion » pour un texte  et «  découvrez nos vélos de deuxième main » pour un autre. De plus, variez les sites pour ne pas avoir plusieurs backlinks provenant du même annuaire. Et surtout, n’utilisez jamais deux fois le même contenu, ceci pourrait être considéré par Google comme du « duplicate content » ou duplication de contenu, fortement pénalisé. 

Les réseaux sociaux et les blogs : montrez que votre site existe

Aussi appelé « référencement social », les réseaux sociaux vous aident à vous faire connaître auprès des internautes afin d’obtenir plus de liens.  De plus, ils envoient un signal puissant aux moteurs de recherche, ce qui augmente votre visibilité. 

Quant aux blogs, ils ont une fonction similaire aux réseaux sociaux, mais en plus de cela, ils vous permettent de faire des échanges de liens avec des sites partenaires d’une manière très spontanée. 

 

Une simple question de dosage

 

Vous l’avez compris, Google donne beaucoup d’importance à ce que les autres pensent de votre site. De votre habilité pour obtenir des liens dépendra votre succès. Ainsi, pour votre stratégie off site, pensez à être « qualitatif, quantitatif et naturel ».

Mettre en place de bons backlinks demande du temps et beaucoup de travail. Si vous avez besoin de conseils, faites appel à notre équipe de référencement

 
Dites le avec une vidéo